16

Les intrants


 

La Régie gère un système complexe au sein du faisceau de services que l'État doit rendre à la population et entretient des rapports étroits avec le qui rendent ces services. On peut voir le système de santé sous divers angles, dont celui des ressources qu'exige son fonctionnement. On peut alors imaginer le système de santé comme composé d'un module principal « thérapeutique », procurant des traitements et des soins, autour duquel existent d'autres modules, des sous-systèmes périphériques lui fournissant les intrants indispensables à son fonctionnement.

On peut bien se représenter ici chacun de ces sous-systèmes comme un affluent de la santé, source d'un de ses intrants, mais il faut se souvenir qu'il n'en est tributaire que pour une partie de ses propres extrants et est aussi un système qui a sa mission bien à lui. Ce sont, en fait, tous les autres systèmes fondamentaux de la société, qu'on peut visualiser autour de la santé lui fournissant chacun son apport. Parfois un module de ces autres systèmes est intégré au système de santé et mis sous l'autorité de la Régie, parfois la relation reste celle d'un fournisseur à un client utilisateur. Quels sont ces systèmes ?

Le SYSTÈME DE PLANIFICATION Un module de planification est implanté dans la Régie de la santé. Il obtient de la structure-mère de planification de la société ses critères généraux, son expertise ainsi que ses outils de cueillette et d'analyse des données. La Régie les complète de ce qui est spécifique à la santé et ainsi que de ses ressources pour connaître l'état de la société, prévoir les besoins futurs et déterminer ses objectifs à court, moyen et long terme.

Le SYSTEME DE RECHERCHE. Sans les connaissances de la science, le système de santé aurait bien peu à offrir. Ces connaissances peuvent être médicales - proposant des traitements ayant pour but la guérison - infirmières, pour offrir des soins et améliorer le bien-être, techniques, puisque les équipements et les médicaments joueront un rôle croissant en médecine moderne et qu'il faudra produite mieux, voire administratives, car on devra trouver des façons de gérer mieux. C'est la recherche pure ou appliquée qui porte sur la composante santé, particulièrement le développement de nouveaux médicaments, qui importe d'abord ; un sous-système « Recherche » est intégré au système de santé et placé sous la responsabilité de la Régie elle-même. Toute la structure de recherche de la société, toutefois, sert indirectement de support à la santé.

Le SYSTEME DE FORMATION. La formation et ses composantes d'acquisition de know-how et de simple dextérité fournissent la COMPÉTENCE, préparant les travailleurs idoines pour appliquer ces connaissances que livre le système de recherche. Dans une société de services, plus que jamais, la compétence est la condition première de toute démarche productive et constitue le plus important « capital » de toute entreprise. Un sous-système de formation pour les volets professionnels spécifiques à la santé est aussi intégré au système de santé et sous contrôle de la Régie, mais tout le reste du système de formation lui est aussi indispensable, pour lui fournir la didactique, la pédagogie, la docimologie et lui emmener les candidats à la formation possédant les bons prérequis.

Le SYSTEME D'INFORMATION. La Régie en dépend pour trois (3) services essentiels. D'abord pour consulter la population, connaître et anticiper ses préférences, puis prendre acte de ses choix. Crucial, puisque c'est le mandat impératif que la population donne à la Régie de la santé par le verdict populaire qui fixe les limites et la composition précise du contenu du noyau des services universels et donc de la gratuité. Ensuite, pour maintenir un dialogue permanent avec la population et des procédures d'évaluation en continu de la satisfaction apportée, gage de la qualité constante des services rendus. Enfin, pour assurer la parfaite transparence du marché des ressources de santé disponibles et permettre un processus de référencement facile, totalement ouvert. Cette diffusion illimitée de tous les renseignements non classés « personnels et confidentiels » est l'outil concret qui donne tout son sens à la notion de liberté de choix des patients.

Le SYSTEME DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES. Il voit à l'appariement optimal des travailleurs aux tâches et supprime les pénuries de professionnels, en santé comme dans les autres domaines, sauf celle qu'impose ici la simple limite des ressources que la société veut consacrer à la santé. Il assure la certification professionnelle des divers intervenants du système de santé selon les besoins de la société et garantit à chacun un revenu correspondant à sa compétence certifiée. Cette approche permet de maintenir le statut professionnel autonome des médecins des spécialistes et autres travailleurs de la santé, sans pression sur les échelles de rémunération et donc sans compromettre la gratuité des services universels.

Le SYSTEME DE PRODUCTION. Comme tout le reste de la société, le système de santé est évidemment dépendant des extrants du secteur secondaire. Le système de production fournit à la santé des biens durables, tels les infrastructures et bâtiments, des biens semi-durables comme les équipements divers et des biens de consommation courante. Parmi ces derniers, il y a au premier chef tous les médicaments, mais aussi les prothèses, greffes et autres composantes qui devraient, on l'espère, être faites pour durer, mais que leur affectation à un patient - et donc leur simple transit par le système de santé - suggère qu'on traite ici comme des biens de consommation. Cela, bien sûr, en sus en plus de ce qu'exigent les activités usuelles de soutien, du transport à l'alimentation.

Nous décrivons ailleurs le fonctionnement de chacun de ces systèmes dans une Nouvelle Société. Nous en prenons ici pour acquis la disponibilité et nous allons donc nous pencher ici exclusivement sur le fonctionnement du module thérapeutique de la Régie. Celui qui a une demande à connaître et à satisfaire et qui offre directement les traitements et les soins.


Pierre JC Allard

Vous pouvez maintenant commenter cet article au BLOG Nouvelle Société ! (Cliquer ici).




SUITE

Index Section S

Accueil

Index général

Mesurez votre audience

1