08 08.30

  

Un Dream Team pour Obama



Parfois, quand menace une rupture définitive avec un vieux conjoint, on tente un dernier appel qui est une lettre d’amour et aussi  un ultimatum.  Je pense que c’est ce cri du cœur  que voudraient aujourd’hui lancer à l’Amérique ceux qui l’ont bien connue.

Quand on a toujours désiré la liberté, et qu’on on a aimé l’Amérique au point d’y vivre, on regrette qu’elle mène une si mauvaise vie… .  Torture, invasions, corruption, injustice... elle est allée bien loin dans le vice ;  on souhaiterait qu’elle se refasse une vertu. On voudrait, surtout, qu’elle se ressaisisse avant d’aller poser ses pénates chez le vieux beau McCain et sa gourgandine de la foi avaugle.   Trop loin dans la bêtise, c’est comme le vice, on ne s’en sort plus et, hélas, céder à celle-la ne nous  sauve pas de celui-ci.

Qui sauvera l’Amérique de la  bêtise et la sortira de son petit train-train de criminelle de guerre d’habitude ?  Une grande passion pour Obama ?  L’assuétude au mal est bien forte… On a parlé d’un Dream Team Clinton-Obama, puis Obama-Clinton, mais ce qu’il lui faudrait, c’est d’être prise en main  et  suivie par une équipe forte… Ça, et la promesse d’une nouvelle vie.

Pour séduire l’Amérique, les Démocrates doivent lui offrir  un Dream Team collégial, une équipe de rêve qui ne laisse personne douter que la volonté et la compétence ne soient là, en consensus, pour gommer les erreurs du brouillon qu’est toujours le passé et lui écrire au propre un nouveau plan de son avenir

Huit (8) personnes crédibles suffiraient, avec chacune sa mission et son objectif, mais travaillant pour un but commun : rebâtir une Amérique qu’on puisse aimer et en laquelle on puisse croire.

1. Barack Obama : Président… et  Secrétaire aux affaire internationales . Laissant la cuisine administrative, les jeux de coulisses partisans, la distributions des prébendes  et l’inauguration des fêtes foraines  à son vice président,  il se consacre a son véritable  rôle qui est d’être l’image sur la page couverture du magazine Amérique.  Il assume personnellement la tâche prométhéenne de rebâtir la crédibilité des USA dans le monde.  

Il devrait voyager partout  et apporter un message d’espoir et de fraternité. Bill Clinton et Edward Kennedy pourraient l’accompagner. Une tournée Bono aussi… Si, dans 4 ans, une majorité des gens partout sur cette planète ne considèrent plus l’Amérique comme la première menace a la paix dans le monde, il aura fait son travail.    Si encore 4 ans et que ces gens  respectent et AIMENT les USA, Barack Obama  aura été un grand président.

2. Joe Biden :  Vice-Président et Secrétaire à l’administration.  Sa mission : gérer l’intendance. Voir à ce que le pays fonctionne au quotidien, pendant que ses collègues préparent demain.

3. Hillary Rodham Clinton : Secrétaire à la santé, l’éducation et le bien être (H.E.W). Sa mission : la santé gratuite, l’éducation gratuite et un revenu garanti pour tous les Américains.  Amener  donc les USA au niveau d’un pays civilisé, comme le Canada ou la France.

4. Al Gore : Secrétaire à l’environnement et aux ressources naturelle.  Sa mission : l’indépendance énergétique pour les USA,  la fin de la pollution ,  l’abandon des énergies fossile, la recherche et le passage complet aux énergies vertes. Accessoirement, dans ses temps libres, sauver la planète de l’effet de serre et du réchauffement climatique en convainquant les autres nations d’en faire autant.

5. Michael Bloomberg :  Secrétaire à l’économie, aux finances et au revenu. Sa mission :  reprendre le contrôle de la FRB, de la monnaie et du crédit.  Assainir les marchés financiers, relancer l’économie et ramener en Amérique une capacité de production industrielle  suffisante.

6. Willliam Fallon :  Secrétaire à la sécurité,  la  defense et les renseignements.  Sa mission : assurer l’ordre  et la sécurité du pays, tout en mettant fin à toutes les guerres des USA et à leur infiltration agressive et provocatrice du monde entier.  L’homme respectable qui sait sa battre , mais a été limogé par Bush pour avoir  dénoncé les mensonges et les intrigues des USA au Moyen orient, pourrait apporter la paix.

7. John Edwards :  Secrétaire à la Justice et aux institutions. Sa mission : remettre en place l’État de droit et redonner confiance au peuple en ses institutions.  Éliminer le Patriot Act et autres mesures fascistes.  Rétablir une vraie démocratie.  Promouvoir une presse libre. Sévir contre la corruption.  Remettre à jour les lois et la institutions pour qu’elles correspondent à notre siècle et aux besoins d’aujourd’hui.  ( Pardonner a Edwards ses incartades passerait  incidemment la message que l’Amérique  est sortie de l’adolescence boutonneuse et est devenue un société adulte)

8. Bill Richardson : Secrétaire à l’identités nationale et aux relations communautaires.  Sa mission :  Souder les USA en un tout cohérent.  Les USA sont devenus subrepticement un pays fragmenté. Il faut définir une politique d’immigration et d’appartenance indestructible, commune, comme celle des USA du XIX ème siecle.  Cette fois, il faut le faire  en donnant toute leur place aux Noirs et aux Latinos et autres, car dans une génération les Caucasiens seront une minorité aux USA.

Ensemble, ils pourraient VRAIMENT changer le monde.  Idéalement, ce gouvernement serait vraiment collégial.  Les membres en seraient élus en bloc, comme un équipe, et les décisions y seraient prises a la majorité.  Ce raffinement, cependant n’est pas essentiel.  Juste créer l’équipe  serait un pas historique et en annoncer la création garantirait l’élection d’Obama.

Lea Américains seraient plus heureux et le monde entier respirerait mieux si ce rêve se réalisait…


Pierre JC Allard




Vous pouvez maintenant commenter cet article au BLOG Nouvelle Société ! (Cliquer ici).



Page précédente

Page suivante

Litanie des avanies

Retour à l'accueil

Mesurez votre audience