98.07.29



LA DERNIÈRE AUBAINE

La lumière au bout du tunnel, c'est parfois un train qui arrive en sens inverse... Quand les chantres du néo-libéralisme nous livrent leur version des "lendemains qui chantent", leur orchestration prévoit toujours une partie de virtuose pour l'Internet--marché-global- parfaitement-transparent.

"Bientôt" - nous disent-ils - "apparaîtra un paradis qui est tout juste au-delà de notre horizon technologique actuel. En ce paradis, tous les fabricants de tous les produits et services du monde seront simultanément présents "en ligne" sur l'Internet, en "temps réel". Ils y constitueront alors, pour le Roi Consommateur, un marché parfaitement transparent et réaliseront ainsi le rêve d'un état de concurrence parfaite qui, jusqu'à présent, n'a existé que dans les vaticinations des économistes classiques. C'est là, dans le cadre néo-libéral issu du capitalisme triomphant, que la libre-entreprise pourra donner toute sa mesure. Chacun, comparant toutes les offres qui lui sont faites en provenance du monde entier, pourra y satisfaire tous ses besoins au meilleur rapport qualité-prix possible. Chaque fournisseur, mettant toute son énergie et son talent au service d'une réduction de ses coûts de production et de gestion, livrera une lutte titanesque à tous ses concurrents, de l'Islande à Fiji, pour vous offrir LE meilleur produit au meilleur coût. L'aubaine finale qui met un terme à tout marchandage".

Chanceux que nous sommes ! Vous et moi et tout le monde, les Rois Consommateurs, allons ce jour-là obtenir, sur un marché global parfaitement transparent, le meilleur produit au prix le plus bas du vendeur le plus efficace. Le vendeur le plus efficace sera sans doute celui qui produira à l'abri du fisc, payera le moins ses travailleurs et aura trouvé une astuce pour floué ses fournisseurs, mais disons que ce mauvais garçon ayant fait la passe et étant parti pour les Iles du Sud, c'est une compagnie respectable qui vous offre l'Aubaine. Où en sommes-nous, maintenant que le Paradis est devenu une réalité?

Nous somme dans une situation assez embarrassante, puisque, nous conduisant tous comme un troupeau d'acheteurs néo-libéralement éclairés qui optimisent leur propre intérêt, nous nous précipitons tous évidemment chez le Vendeur Efficace qui nous offre l'Aubaine, sans même un regard pour les pauvres fabricants, commerçants, distributeurs en gros et au détail et autre minables qui se sont mis hors-jeu en ne devenant pas LE meilleur.

En quoi ont-ils péché, ces laissés pour compte? Un travailleur de trop sur la chaîne de production? Une note de chauffage trop élevée ... qu'on n'a pas à régler quand on produit à Casablanca? Une cotisation à un régime de retraite qu'on ne paye pas en Angola quand les travailleurs meurent avant quarante ans? Un subside qu'a refusé un fonctionnaire d'ici mal corrompu alors qu'un autre fonctionnaire, la-bas, a été plus compréhensif? La raison n'a pas d'importance. La transparence parfaite a révélé l'Aubaine. La concurrence est écrasée, il ne reste qu'un gagnant, un seul Vendeur Efficace qui vend à tous les Rois Consommateurs.

Que font les minables, quand le Vendeur Efficace a assuré sa suprématie et que, fort de ce premier succès, il est en bonne position pour maintenir indéfiniment sa domination du marché? Que font leurs ouvriers, leurs fournisseurs...? Que font les Rois Consommateurs, entre deux phases de consommation, quand ils doivent gagner quelque part leur croûte, comme minables autonomes ou comme employés de minables qui ne produisent plus rien, parce que ce n'est pas eux qui ont gagné la course au Vendeur Efficace?

Sortez et allez faire une ballade le long d'une rue commerciale. Comptez les boutiques qui vendent des vêtements, des appareils ménagers, des cosmétiques, des pièces de rechange, les innombrables babioles et bricoles que nous achetons tous d'un commerçant du voisinage. "Tôt ou tard" - (bientôt, chanceux que nous sommes, nous disent les chantres du marché transparent et de la concurrence parfaite!) - "vous pourrez obtenir tous ces produits à meilleur compte sur l'Internet, directement du Vendeur Efficace"

Aucun de ces commerces que vous connaissez ne gagnera sans doute la course ni ne deviendra le Vendeur Efficace. Vos petits commerçants seront donc devenus inutiles. Ils se joindront aux autres travailleurs inutiles qui font déjà la queue pour un chèque du BS. Il ne restera sur toutes nos artères commerciales que les regrattiers, les prêteurs sur gages, les salons de tatouage, les bars de danseuses nues... Ne me dites pas que certaines de nos rues commerciales en sont déjà là: je le sais


Demandez le paradis néo-libéral..., c'est une aubaine!

Pierre JC Allard





Vous pouvez maintenant commenter cet article au BLOG Nouvelle Société ! (Cliquer ici).



Page précédente

Page suivante

Litanie des avanies

Retour à l'accueil

Mesurez votre audience 1